Des commentaires désobligeants dans le fichier client: une atteinte à la vie privée

En France, la CNIL (la Commission nationale informatique et libertés) vient d’être saisie par une cliente de la société Boulanger (Vente d’appareils électroménager et multimédia) qui, ayant demandé à consulté sa fiche client après une altercation avec une personne du service après-vente, à constaté la présence d’un commentaire déplaisant à son encontre.

La CNIL a donc demandé l’accès à la base de donnée client et a trouvé 5828 commentaires désobligeant (rien que ça – il y a peut-être aussi un problème d’attitude et de valeurs chez Boulanger) à l’encontre de ses clients. La société Boulanger à désormais trois mois pour effacer ces commentaires. Ce n’est pas la présence d’un champ libre pour mettre des commentaires qui est mise en cause mais la nature désobligeant du commentaire.

Voici une donnée privée qui n’est pas systématiquement considérée mais qui peut être bien moins rare qu’on ne veut bien le penser.

 

L’article du monde sur l’affaire: http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/07/25/chez-boulanger-la-revanche-de-la-grosse-connasse_4698101_3224.html